L’Aromathérapie, c’est quoi ? 

C’est l’étude des huiles essentielles (HE) pour l’harmonisation de la santé physique et mentale.

On utilise les huiles essentielles pour renforcer le processus naturel de ‘remise en santé’.
C’est une méthode naturelle qui repose sur l’activité des molécules biochimiques des huiles essentielles.


Histoire de l’Aromathérapie


Comment obtient-on une huile essentielle ?Alambic

La majorité des huiles essentielles est obtenue par distillation simple (alambic) à la vapeur d’eau, sans détartrant chimique et sous basse pression. Cette méthode garantie un qualité optimum du produit.

Il existe d’autres procédés :

  • distillation à vapeur saturée avec surpression (la température est plus élevée) et distillation par hydro-diffusion (la vapeur d’eau chaude passe à travers la masse de la plante aromatique)
  • par expression (pressage)
  • Par dissolution dans un corps gras ; c’est la technique de l’enfleurage que l’on peut pratiquer à chaud ou à froid,
  • par extraction à l’aide d’un solvant (exemples : éther, hexane),
  • par extraction par le gaz carbonique « supercritique » .

Ces trois dernières techniques permettent d’obtenir des extraits de plantes qui théoriquement ne s’appellent plus huiles essentielles bien que très proches du point de vue chimique ; ce sont les essences concrètes, les résinoïdes, et les absolues.


Carte d’identité d’une huile essentielle.

Il est hautement préconisé d’utiliser des Huiles Essentielles ChémoTypées (HECT). En fonction du biotope (ensoleillement, climat, composition du sol, altitude…), une même plante  peut sécréter des essences très différentes.

Ces variations de composition biochimique des huiles essentielles engendrent ce que l’on appelle le ChémoType (CT).

Deux chémotypes de la même huile essentielle présenteront non seulement des activités différentes mais aussi des toxicités très variables.

La non-connaissance de cette distinction entre divers chémotypes et le manque de précision dans l’identification de certaines huiles essentielles laissent la porte ouverte aux incidents reliés à leur toxicité et aux échecs thérapeutiques.


Usages les plus courants des huiles essentielles :

  • L’automédication de confort, le calme et la relaxation (bains, massages, cosmétiques)
    et la préparation à l’endormissement ;
  • Une des composantes des médecines traditionnelles et de la naturopathie : Ayurvéda, etc.
  • Une utilisation aromatique en psychologie.
  • En médecine (la Girofle en dentisterie p.ex.)

 

Les propriétés des huiles essentielles sont multiples  et leur action s’exerce sur la grande majorité des pathologies.

 

 

Contactez-moi