hypnose

Question sur

L’Hypnose

« La première chose à faire en psychothérapie est de ne pas essayer de contraindre l’être humain
à modifier sa manière de penser ; il est préférable de créer des situations dans lesquelles l’individu modifiera lui-même
volontairement sa façon de penser » Milton H. Erickson

 

La première séance est la rencontre qui nous permet de faire connaissance.
Nous discuterons du (des) problème(s) que vous souhaitez aborder et nous créerons ensemble un plan d’action.
Nous parlerons de l’hypnose en général et comment elle pourrait être appliquée spécialement à votre situation.

Le mot hypnose vient du grec ancien Hypnos, le dieu du sommeil. Mais, cette appellation est un abus de langue.

Des recherches à travers les IRM (imageries par résonnances magnétiques) ont montré que l’état d’hypnose est bien un état différent de celui du sommeil.

Qui est serait plus proche de celui de la rêverie.

Traditionnellement, le terme hypnose désigne un état modifié de conscience et les pratiques thérapeutiques utilisées pendant cet état.
Cependant, contrairement à une idée répandue (selon laquelle l’hypnose est une forme d’inconscience ressemblant au sommeil), des recherches récentes    suggèrent que les sujets hypnotisés sont pleinement éveillés et qu’ils focalisent leur attention.

La transe quotidienne est un principe mis en avant par Milton Erickson. En quelque mot, elle consiste en une transe légère que nous traversons tous chaque jour. Pour montrer en quoi ce phénomène hypnotique met en avant le fait que tout le monde est hypnotisable, Milton Erickson est allé encore plus loin, jusqu’à dire que ces moments de rêverie où l’on est dans la lune, ou encore les instants de concentration intense sont en fait des transes.
Il a appelé ce phénomène la « common everyday trance » soit la transe commune quotidienne.

Cette transe est donc légère, elle se présente lorsque vous lisez un livre et que vous êtes totalement dedans !

Mais aussi lorsque vous survolez les lignes et que vous vous laissez entrainer par vos pensées sur la jolie petite blonde (ou le mignon grand brun) croisé(e) dans la rue …

Ces transes quotidiennes sont donc très légères. Par contre, elles sont suffisantes pour plonger en transe profonde. Une induction d’autohypnose se base d’ailleurs sur une évolution de ces temps de rêverie en transe plus profonde.

De temps en temps, ça ne marche pas.
Parfois, des sujets sont impossibles à hypnotiser.
Du moins, à cet instant-là, les causes peuvent être multiples, mais je pars toujours du principe que la faute revient à l’hypnotiseur.
Il n’a peut-être pas réussi à mettre la personne dans un cadre adapté,
Il n’avait peut-être pas créé une relation assez intense avec le sujet,
Il manquait peut-être de temps, ou de connaissances,
Ou peut-être que lui-même n’était pas dans le bon état d’esprit.

Toute personne en état d’hypnose, que l’on laisse dans cet état ou, se réveille seule ou, s’endort d’elle-même pour un court moment.

En hypnose éricksonienne, la personne est toujours éveillée et consciente de son environnement, elle garde son complet libre-arbitre.

Le résultat premier étant un état de détente, de relaxation, l’hypnose agit sur la diminution du stress. Elle permet de reprendre confiance en soit, d’agir sur l’image que l’on a de soi-même. Elle agit aussi sur les peurs, les phobies, elle aide aussi pour les réguler les dépendances diverses, mauvaises habitudes alimentaires ou addiction a tabac.

Je ne sais pas, il n’est pas possible de donner une réponse précise car cela dépend de la personne, de sa problématique et de sa volonté de la résoudre.
En tout cas, rarement en 1 à 2 séances.
En général, 4 à 5 séances suffisent.
Les problématiques les plus ‘ancrées’ nécessitent un suivi périodique.

Vous avez d’autres
questions ?

N’hésitez pas à prendre contact avec moi, j’essayerais de vous répondre.

Contact